eCampusOntario a rassemblé des ressources pour soutenir l’enseignement et l’apprentissage à l’avenir. Visitez la page

homme sautant en lançant une balle
15.02.2018 - 7 min. Lire

La Prise : Numéro 11

Que se passe-t-il cette semaine dans le domaine de l’apprentissage assisté par la technologie?

Photo Flickr « Capture d’un plongeoir » de Dave Hosford  partagée en vertu d’une licence Creative Commons.

Ce qui est libre? C’est l’enseignement.

Puisque La Prise est un espace d’ouverture et de collaboration, cet article nous a été soumis par Claire Coulter, technologue de l’éducation et Ranger de l’enseignement libre à l’Université de Guelph. Vous voulez être comme Claire et nous donner un résumé d’une sorte d’apprentissage assisté par la technologie? N’hésitez pas! Contacter thecatch@www.ecampusontario.ca.

À l’Université de Guelph, deux enseignants adoptent une approche axée sur les étudiants pour favoriser l’enseignement libre, en faisant participer leurs apprenants au processus de création de ressources éducatives libres (REL).

Dr Mark Lipton est professeur auprès de la School of English and Theatre Studies. Dans le cadre de son cours de deuxième année intitulé « Approches des études des médias », il demande à ses étudiants de participer au processus de « production » durant les premières semaines. En utilisant la méthodologie Sprint, les étudiants travaillent en groupe en vue de créer des histoires numériques destinées à partager leurs connaissances du contenu du cours, portant dernièrement sur le thème des « modalités de service ». Pendant un cours unique de trois heures, les étudiants définissent les rôles au sein du groupe, dressent un scénario de 2 minutes et demie et procèdent à l’enregistrement du film. Ils sont guidés pour veiller à ce qu’ils comprennent le système de licences Creative Commons, et reçoivent de l’aide s’ils ne savent pas quels outils et ressources libres utiliser compte tenu de leur objectif. Toutes les productions finales sont présentées durant le cours suivant et sont couvertes par une licence Creative Commons.

Dr Trent Tucker est professeur auprès de la School of Business and Economics. Dans le cadre d’un cours proposé aux étudiants de deuxième et troisième cycles intitulé « Cas de gestion en matière de biotechnologie », il attribue différents thèmes et demande à ses étudiants de créer des objets d’apprentissage basés sur des ressources éducatives libres pour la classe. L’activité est accompagnée d’un encadrement de façon à ce que ces médias sous licence libre facilitent la compréhension des apprenants à l’égard des principaux concepts du cours (comme réaliser une analyse stratégique à l’aide du modèle des cinq forces de Porter) et peut être passée en revue afin de préparer la prochaine tâche, un projet d’analyse de rentabilité fondamental. Puis, Dr Tucker travaille avec ses étudiants en vue d’élaborer un éventail d’analyses de rentabilité rédigées par ces derniers, qu’ils publieront conjointement dans Pressbooks afin de les utiliser lors de futures itérations de ce cours.

Bien que leurs disciplines diffèrent, leurs pédagogies sont semblables en ce sens qu’ils visent à permettre aux étudiants de devenir des producteurs du savoir. De plus, en travaillant de cette manière, les étudiants œuvrent non seulement à l’atteinte des objectifs d’apprentissage spécifiques au cours, mais ils peuvent en même temps acquérir de nouvelles littératies numériques. Félicitations Dr Lipton et Dr Tucker! Nous sommes impatients de voir les productions de vos étudiants!

Ruissellement vers l’amont

Nous, membres de La Prise, pensons que Chris Fernlund, responsable du soutien aux étudiants pour eCampusOntario, est plutôt « non jetable ». Ainsi, quand il a rédigé un article sur l’une des meilleures idées concernant l’enseignement libre, à savoir le devoir non jetable, nous étions extrêmement ravis de le lire. Dans l’esprit même d’ouverture et de contribution, cet article a été publié sur le Web pour que tous ceux qui ont un peu de connexion Internet puissent le consulter. Alors, cessez d’en lire le résumé et allez consulter l’article lui-même!

Le bac à sable

Photo Flickr « Pelles-mêle » de Thad Zajdowicz partagée en vertu d’une licence Creative Commons (Attribution).

Les doigts de Joanne Kehoe ont tapé les mots du présent article, lesquels sont reliés à son esprit. Donc, techniquement, elle transfère une partie de son esprit vers le vôtre. Et cela comprend le jeu de mots « stupéfiant » à la fin cet article. Bienvenue au bac à sable!

Le bac à sable des badges libres encourage les enseignants et les apprenants à reconnaître d’autres méthodes d’apprentissage et leur contribution positive au parcours d’apprentissage, aux réalisations, voire même à la personnalité lumineuse d’une personne. Les badges libres, un programme offert par notre fournisseur partenaire CanCred et le nouveau passeport eCampusOntario, constituent une forme de technologie qui reconnaît toutes les sortes de réalisations. Après avoir satisfait à un ensemble de critères, les apprenants peuvent recevoir un badge numérique qui promeut les connaissances apprises. Nous avons la chance d’avoir des partenaires qui représentent les projets du bac à sable! Le système de badges est présent dans tout ce qui nous entoure, allant des registres périscolaires, de la formation continue, des études de premier et deuxième cycles, de la formation du corps enseignant aux applications mobiles et plus encore.

L’un de nos partenaires, le Collège Durham, introduit actuellement un système de badges pour les nouveaux cours au sein de son école de formation continue. Les participants aux cours « Renforcer vos compétences de négociation », « Gérer le conflit au bureau », et « Obtenir des rétroactions », reçoivent des badges une fois les cours terminés, et les passionnés qui suivent les trois cours obtiennent un badge majeur « Compétences interpersonnelles pour les professionnels des affaires ». De plus, un atelier en classe sur les « Principes fondamentaux du cannabis médical pour les professionnels des affaires » offre également des badges à la fin du cours. Voici un exemple opportun d’une formation offrant des badges et qui se rapporte à une industrie « en herbe ».

Technologie de pointe ou classique réinventée

L’article suivant est une invitation à une fête figurative, qui vous est envoyée par Peg French. Veuillez confirmer votre présence par courriel à l’adresse open@www.ecampusontario.ca, en nous faisant savoir ce que vous apporterez au repas-partage virtuel. Prem’s pour apporter le plateau végétarien.

Rejoignez le repas-partage de Pressbooks!

Un nombre croissant d’enseignants en Ontario créent du contenu dans Pressbooks (apportant de délicieux hors-d’œuvre et entrées). D’autres s’appuient sur l’excellent travail débuté par de précédents auteurs (proposant des listes de lecture d’ambiance). D’autres font intervenir leurs étudiants, et révisent et améliorent les ressources libres (établissant le thème de la fête et les suspensions décoratives). L’examen et la restauration de l’accessibilité constituent une autre contribution essentielle (songez à une trempette mexicaine à 7 étages). Comme pour les autres initiatives, eCampusOntario remboursera votre participation experte. Restez à l’écoute des précisions! Oh, et voudriez-vous voir un membre Pressbook en action? Très bien! Voici les Principes de la psychologie sociale – 1ère édition internationale.

Remarque : Les manuels libres doivent respecter les règles pour l’accessibilité des contenus Web (WCAG) 2.0 de niveau AA. BCcampus a créé une liste de contrôle pratique sur l’accessibilité à titre de guide.

La Prise est un blogue dont un article paraît chaque semaine sur ecampusontario.ca, organisé et créé grâce à la collaboration des responsables de programmes d’eCampusOntario : Terry Greene, Peg French, Joanne Kehoe et Jenni Hayman. D’autres contributeurs comprennent… vous? Faites-nous savoir si vous pensez à quelque chose qui serait approprié pour le blogue en nous envoyant un courriel à l’adresse thecatch@ecampusontario.ca avec en objet « Attrapez ça! » ou n’importe quel autre objet qui vous convient, vraiment.