eCampusOntario a rassemblé des ressources pour soutenir l’enseignement et l’apprentissage à l’avenir. Visitez la page

10.03.2021 - 9 min. Lire

Un nouveau rapport analyse les tendances et les connaissances liées aux micro-titres de compétences au Canada tandis que l’apprentissage en ligne et la demande en matière de compétences gagnent en popularité

eCampusOntario et le Diversity Institute et Magnet de l’Université Ryerson s’associent pour mener des recherches, collaborer avec les intervenants et fournir un cadre de travail pour l’écosystème des micro-titres de compétences

1er mars 2021 La pandémie mondiale a accéléré la transformation numérique de l’enseignement postsecondaire dans un contexte de changements historiques sur le marché du travail canadien. Les micro-titres de compétences de courte durée et l’apprentissage ciblé aux fins de perfectionnement des aptitudes et des compétences deviennent rapidement un chemin essentiel pour garantir que les personnes délogées de leur emploi par la pandémie et celles qui souhaitent se perfectionner ou se recycler professionnellement puissent rapidement apprendre et occuper de nouveaux emplois.

eCampusOntario et le Diversity Institute et Magnet de l’Université Ryerson collaborent dans le cadre d’un projet de recherche sur les micro-titres de compétences pour évaluer les approches existantes en matière de micro-titres de compétences dans le but de fournir un cadre de travail et des lignes directrices fondés sur des données probantes et ainsi relever des défis et saisir des occasions à l’appui de la reprise économique et de l’apprentissage permanent au Canada.

L’avenir est-il dans les micro-titres de compétences? Un rapport intitulé Dissocier l’apprentissage au profit de l’accès et de la flexibilité, produit dans le cadre de cette collaboration de recherche, a été publié cette semaine à la suite du Forum annuel sur les micro-titres de compétences 2021 d’eCampusOntario. Ce rapport analyse les recherches disponibles et les tendances actuelles en matière d’apprentissage permanent et d’exécution de micro-titres de compétences dans le monde entier et au Canada, cerne les obstacles à l’accès et propose un cadre de travail pour l’élaboration future de micro-titres de compétences. De plus en plus populaire et en demande tant auprès des apprenants que des employeurs, un micro-titre de compétences est une certification d’apprentissage évalué en lien avec une aptitude ou une compétence précise et pertinente. Toutefois, à ce jour, les approches en matière de micro-titres de compétences sont incohérentes et fragmentées, ce qui complique l’évaluation de leur valeur émergente. Ce rapport sert de référence et fournit un contexte pour les micro-titres de compétences et leurs conséquences sur les apprenants, l’enseignement postsecondaire (EPS), la réceptivité de l’industrie, ainsi que la préparation au marché du travail et la mobilité sur celui-ci.

La nouvelle collaboration de recherche repose également sur le travail réalisé par des organisations à l’échelle du Canada qui s’adonnent présentement à la recherche sur les micro-titres de compétences et est soutenue par le Centre des compétences futures et financé par le programme Compétences futures du gouvernement du Canada.

L’avenir du Canada repose sur notre capacité à définir, évaluer, perfectionner et utiliser plus efficacement les compétences.  La pandémie de COVID-19 a perturbé pratiquement tous les secteurs de l’industrie et accéléré la transformation numérique. Des recherches récentes ont souligné l’importance de nouvelles approches – y compris en matière de micro-titres de compétences – pour aider à la transition des diplômés postsecondaires vers le marché du travail et aux perfectionnement et recyclage de la main-d’œuvre.  Les micro-titres de compétences peuvent enrichir les programmes d’études postsecondaires et sont offerts dans divers formats par un éventail de fournisseurs. Si, au départ, elles étaient principalement axées sur les compétences numériques, elles s’étendent maintenant à un large éventail de compétences et de modèles de prestation.

En plus du leadership d’eCampusOntario en matière de micro-titres de compétences, le Diversity Institute est considéré comme un chef de file dans le domaine, ayant élaboré et dispensé des programmes de micro-titres de compétences comme le programme ADaPT (Advanced Digital and Professional Training) qui vise à aider les diplômés postsecondaires de toutes les disciplines à effectuer leur transition vers les postes à rémunération élevée qu’ils privilégient. Au cours des six dernières années, le programme a aidé 500 diplômés de 20 universités à l’échelle du Canada et continue de surpasser les taux provinciaux de placement professionnel postsecondaire, y compris pendant la pandémie.  Plus récemment, le Diversity Institute a tiré profit de ce succès pour élaborer des micro-titres de compétences dans les domaines de la formation à l’entrepreneuriat et de la diversité et l’inclusion.

La vision d’eCampusOntario est que les micro-titres de compétences fournissent à la fois une reconnaissance autonome des compétences et un tremplin vers les programmes d’enseignement traditionnels. Cette perspective d’avenir prend forme grâce à 36 projets pilotes de micro-titres de compétences qu’eCampusOntario réussit à financer avec le soutien du gouvernement de l’Ontario depuis 2017. Ces projets pilotes sont en cours dans les collèges et universités de l’Ontario en se servant d’un cadre de travail créé en collaboration qui tient compte des micro-titres de compétences en fonction de leur confiance, leur valeur et leur échange (eCampusOntario, 2019). La confiance garantit que les apprenants sont évalués de façon à vérifier les compétences acquises; la valeur fait référence à la pertinence des compétences acquises par rapport aux besoins du travail en question; l’échange permet de créer un dossier portatif des activités de micro-titres de compétences qui est accessible et transférable aux apprenants.

Faits saillants de L’avenir est-il dans les micro-titres de compétences? Le rapport Dissocier l’apprentissage au profit de l’accès et de la flexibilité inclut ce qui suit :

  • Les micro-titres de compétences gagnent en croissance et en popularité dans le monde entier et au Canada.
  • Soixante-seize pour cent des établissements d’enseignement supérieur canadiens ont proposé des cours en ligne créditables en 2019, et cette proportion devrait avoir augmenté en 2020.
  • Les gouvernements provinciaux, dont ceux de l’Ontario, du Manitoba, de la Saskatchewan et de la Colombie-Britannique, ont tous pris des mesures pour investir dans les micro-titres de compétences au sein des systèmes d’éducation existants et en accroître l’étendue du rôle. Des pays comme l’Australie et particulièrement la Nouvelle-Zélande ont intégré les micro-titres de compétences à leur compréhension formelle de l’écosystème de l’éducation.
  • Les micro-titres de compétences sont actuellement proposés dans différents formats, avec une activité croissante entourant l’élaboration de la prestation virtuelle et l’utilisation d’approches hybrides.
  • Bien que les micro-titres de compétences puissent éventuellement améliorer l’accès à la formation pour les personnes faisant face à des obstacles éducationnels, certaines études ont montré que les personnes inscrites à des micro-titres de compétences et les personnes qui achèvent ces programmes sont le plus souvent d’origine caucasienne ou asiatique, déjà à l’emploi et âgées de 30 à 44 ans.
  • Nous devons mener davantage de recherches et élaborer davantage de programmes afin de comprendre comment concevoir des micro-titres de compétences répondant aux besoins de différentes personnes.
  • Les tendances émergentes suggèrent que l’équité est la clé du succès des offres de micro-titres de compétences et que les besoins des apprenants doivent être mis en priorité. Les solutions proposées comprennent l’intégration de mentorat et d’orientation dans la conception des programmes et l’assurance que la conception des micro-titres de compétences est toujours faite en consultation avec les utilisateurs finaux pour garantir l’accessibilité.[1]
  • Un écosystème de micro-titres de compétences pertinents, accessibles et portables peut permettre le recyclage professionnel rapide au Canada, au-delà des frontières provinciales et nationales.

suivez ce lien pour voir le rapport complet

« Il est plus que jamais nécessaire et possible de créer un cadre de travail national de micro-titre de compétences qui est de conception numérique et qui répond aux aptitudes et aux besoins éducationnels des apprenants, de l’industrie et du secteur postsecondaire », a déclaré Robert Luke, PDG d’eCampusOntario. « eCampusOntario est fier de collaborer à cette importante recherche et de soutenir de nouvelles voies d’apprentissage flexible et mobile. Les micro-titres de compétences peuvent être utilisés pour soutenir notre reprise économique et offrent un recyclage professionnel rapide conçu pour éliminer les obstacles et améliorer l’accès à l’enseignement postsecondaire. »

Robert Luke, PDG, eCampusOntario.

 

« Nous avons entrepris plusieurs études sur les perspectives d’emploi pour les diplômés universitaires, sur le perfectionnement et le recyclage de la main-d’œuvre, et sur la manière dont les nouvelles technologies sont exploitées en soutien aux compétences, ainsi que des recherches sur l’impact de la COVID-19. Tout cela souligne l’importance de nouveaux modèles innovants comme les micro-titres de compétences. Notre propre expérience avec ADaPT et d’autres programmes démontre le pouvoir de la pensée novatrice. Mais il existe de nombreuses sources de friction dans le système, notamment un manque de définitions et de normes d’évaluation claires ainsi que des plateformes fragmentées de partage de l’information. Nous avons besoin d’une approche coordonnée pour soutenir les chercheurs d’emploi, les employeurs et les fournisseurs de services, y compris les établissements d’enseignement postsecondaire, et nous sommes heureux de travailler avec eCampusOntario afin de faire bouger les choses. » 

Wendy Cukier, fondatrice du Diversity Institute et directrice de recherche au Centre pour les compétences futures et du Portail de connaissances pour les femmes en entrepreneuriat.

 

Coordonnées :

Kathleen Powderley, 416-803-5597, kathleen@responsiblecomm.ca

[1] Shapiro Futures H., T. Andersen et K. Nedergaard. « A European approach to micro-credentials: Output of the Micro-Credentials Higher Education Consultation Group ». European Union, 2020. Sur Internet : <https://aca-secretariat.be/newsletter/a-european-approach-to-micro-credentials/>.