COVID-19 : eCampusOntario a regroupé des ressources pour soutenir la transition aux cours à distance. Visitez la page

Cartoon drawing of two people embracing from behind
25.11.2019 - 4 min. Lire

Un nouveau rôle attend David Porter à Humber en 2020

Après trois ans à la tête d’eCampusOntario, David Porter a annoncé qu’il acceptait un poste à « The Humber Institute of Technology and Advanced Learning », mieux connu sous le nom de « Humber College », à titre de doyen de l’apprentissage innovant et de conseiller principal pour l’apprentissage flexible, à compter de février 2020. Lisez la suite et découvrez la lettre que David a adressée à notre communauté, dans laquelle il discute de son passage à eCampusOntario et partage certaines réflexions quant au futur de l’enseignement supérieur.


25 novembre 2019

Chers membres de la communauté d’eCampusOntario,

Ce fut un honneur pour moi d’assurer la présidence d’eCampusOntario, qui est passé d’un concept à un organisme phare en matière d’innovation dans le domaine de l’apprentissage en ligne dans le secteur postsecondaire ontarien. En 2016, quand on m’a demandé combien de temps il faudrait pour établir une présence remarquée dans le secteur de l’enseignement supérieur en Ontario, j’avais répondu que je me sentais « prêt à promouvoir cette idée avec audace et à faire la preuve de la valeur de nos collèges et universités dans un délai de deux à trois ans. »

Je pense que nous avons atteint cet objectif.

L’organisation dont j’ai pris la tête en septembre 2016 comptait trois employés. Elle en a maintenant 16 à temps plein, sans compter le personnel détaché d’établissements postsecondaires, les étudiants stagiaires et notre personnel à contrat, pour un effectif total de 22 personnes. C’est là une équipe formidable composée de jeunes gens enthousiastes et très performants pour qui aucun projet ne paraît trop difficile à concevoir ou à mettre en œuvre.

Je suis particulièrement fier de l’équipe d’eCampusOntario et c’est avec le cœur lourd que je vous informe de ma décision de changer d’horizon.
Lors de la cérémonie de remise de mon doctorat honorifique à l’Université polytechnique Kwantlen, le 9 octobre dernier, j’ai fait remarquer que j’avais occupé 14 postes depuis l’obtention de mon diplôme de premier cycle à l’Université de Toronto, et qu’il me restait, selon moi, un autre rendez-vous à ne pas rater pour parvenir au pinacle de ma carrière.

Je me prépare donc à quitter mes fonctions de chef de la direction d’eCampusOntario pour prendre la direction du portefeuille de l’éducation flexible au Collège Humber. Dans ce poste de doyen de l’apprentissage novateur et de conseiller principal en apprentissage flexible, je pense avoir les coudées franches pour appliquer les concepts audacieux que nous avons testés à eCampusOntario. C’est le genre de fonction que je recherchais depuis un certain temps, au sein d’un établissement d’enseignement postsecondaire, et je suis heureux d’avoir trouvé ce débouché en Ontario. J’ai l’intention d’assumer ces nouvelles fonctions au Collège Humber en février 2020, mais je suis conscient que mon travail à eCampusOntario n’est pas encore terminé.

Je m’engage donc envers notre communauté et notre équipe à continuer de diriger le processus d’élaboration du programme et du budget pour 2020-2021, cela pour bien indiquer au ministère des Collèges et Universités (MCU) qu’eCampusOntario est indéniablement une infrastructure essentielle à notre avenir. Nous sommes une organisation sur laquelle le ministère peut compter pour montrer aux Ontariennes et Ontariens où placer les priorités en matière d’éducation. Par l’ouverture d’une voie novatrice axée sur l’apprentissage et par l’instauration d’une porte débouchant sur de nouvelles possibilités, eCampusOntario positionnera la province comme le chef de file en matière d’apprentissage axé sur la technologie.

Je suis convaincu que le nouveau ou la nouvelle PDG sera en mesure de faire progresser l’organisation et de la positionner en tant que service d’éducation numérique phare pour la province. Le choix de mon successeur, qui établira fermement eCampusOntario dans son rôle de chef de file du système en Amérique du Nord, sera un moment prenant pour le Conseil.

Je conclurai en affirmant que le fait d’avoir dirigé eCampusOntario aura été le point culminant de ma carrière. J’ai ainsi eu l’occasion rêvée de bâtir et d’asseoir une organisation à partir de zéro. Nous avons constitué une équipe exceptionnelle et je souhaite un franc succès à eCampusOntario, à son conseil d’administration et aux établissements d’enseignement postsecondaire qui sont nos partenaires.

Merci de m’avoir donné l’occasion de diriger eCampusOntario.

Bien sincèrement

David Porter, Ed.D.