eCampusOntario a rassemblé des ressources pour soutenir l’enseignement et l’apprentissage à l’avenir. Visitez la page

logo de emaine de l’accès libre
08.11.2017 - 8 min. Lire

Semaine de l’accès libre à l’Université de Waterloo

La semaine du 23 octobre 2017 était la Semaine de l’accès libre et j’ai accepté avec joie une invitation à l’Université de Waterloo le 25 octobre pour lancer les activités AL. Lauren Byl, bibliothécaire spécialisée en droit d’auteur et licences, et membre essentiel du comité organisateur à Waterloo, était ma personne-ressource pour l’événement et la modératrice pour les séances du matin, débutant avec mon discours d’ouverture portant sur le fait d’utiliser le contenu libre par défaut pour notre réflexion sur la création, l’adoption et l’adaptation de ressources pour les programmes.

Mes diapositives sont disponibles sur Slideshare.

Un public d’environ 40 personnes, composé d’enseignants, d’étudiants et d’employés, a participé pendant toute la matinée et a posé des questions pertinentes sur l’assurance de la qualité, les flux de publication et les questions de licence. Il a aussi été question des obstacles empêchant les personnes de s’impliquer davantage dans la pratique du contenu libre, comme un besoin de temps et de mesures incitatives, de même que l’absence de politiques de propriété concernant la reconnaissance de l’enseignement et de la création de ressources libres. Le public a également recommandé une formation supplémentaire sur les techniques optimales permettant de créer, de modifier ou d’adapter des ressources libres. Ce qui est certain, c’est que le message était positif.

Après une courte pause dans le programme à la suite du discours d’ouverture, un groupe d’enseignants très entraînants a fait part des points de vue des nouveaux formateurs à ceux de longue date. Tous les commentaires étaient pertinents et ça a été un réel plaisir d’écouter leurs expériences et les décisions qu’ils ont prises pour que leurs étudiants et leur propre enseignement bénéficient de l’utilisation des ressources et des pratiques libres.

La modératrice Lauren Byl a posé 5 questions aux membres du groupe :

  1. Qu’est-ce qui vous a motivé à utiliser les REL dans votre cours?
  2. Quelle a été votre méthode pour trouver des REL et quels ont été vos critères pour prendre vos décisions?
  3. Quels sont les défis ou les avantages liés au choix et à l’utilisation de REL?
  4. Que recommanderiez-vous à des collègues qui souhaitent commencer à créer une REL ou à en utiliser une pour leur enseignement?
  5. À votre avis, quelles sont les perceptions des étudiants sur les REL? Quels types de commentaires avez-vous reçus?

Les membres du groupe provenaient tous de disciplines différentes et leurs réponses ont donné un aperçu de l’utilisation des ressources éducatives libres dans leurs cours. Voici certains des points essentiels :

  • Allyson Giannikouris
    • Allyson a rejoint l’UW comme chargée de cours pour le département de génie électrique et informatique en 2015. Elle donne des cours de mécatronique à des étudiants de première, deuxième et troisième années. Allyson utilise un manuel OpenStax pour son cours de physique de première année, car il offre la même qualité que des ressources publiées disponibles tout en éliminant le besoin que les étudiants achètent plusieurs manuels.
  • Eline Boghaert
    • Eline Boghaert est chargée de cours dans le département de génie chimique. Elle a récemment écrit l’un des trois modules du site libre de génie de l’Université de Waterloo. Les modules ont été financés par eCampusOntario et les produits de développement devaient être sous licence libre. Il est évident que ce sont l’incitatif financier et l’obligation de licence libre qui ont permis à ces ressources de toucher un large public.
  • Diane Williams
    • Diane est chargée de cours permanente et enseigne des cours en santé humaine et en biologie à l’École de santé publique et de systèmes de santé. Elle a commencé à utiliser les REL pour un cours de troisième année sur le développement, le vieillissement et la santé dès 2014, car elle ne trouvait pas de manuel qui couvrait tous les sujets avec suffisamment de détails. De plus, elle trouvait que ce n’était pas juste de demander à ses étudiants de payer jusqu’à 150 $ pour un livre qu’elle n’utiliserait pas beaucoup. Elle a rassemblé des lectures et du contenu à partir d’un manuel libre et gratuit en ligne en anatomie et physiologie depuis OpenStax (Université Rice), d’articles de journaux et de vidéos YouTube. Diane travaille maintenant avec le Centre de formation continue (CEL) pour développer une version en ligne du cours utilisant le manuel OpenStax et d’autres ressources gratuites (vérifiées avec soin) de YouTube.
  • Brian Forrest
    • Brian est un enseignant de mathématiques pures. Brian et sa femme Barb ont rédigé des notes de cours exhaustives pour leur cours de base en Calcul qui sont maintenant utilisées à la place d’un manuel. Ils ont également produit plusieurs cours en ligne avec des ressources qu’ils offrent gratuitement aux étudiants externes à ces cours.
  • Barbara Forrest
    • Barbara est une enseignante du département de mathématiques. Elle donne des cours en ligne pour la faculté de mathématiques depuis 2014. Au cours de 15 dernières années, avec son mari Brian, elle a rédigé des notes de cours et des laboratoires mathématiques pour les cours qu’elle enseigne en ligne. En septembre 2017, Barbara a commencé à donner un nouveau cours en ligne, Maths 137 Calcul pour les étudiants avec spécialisation en mathématiques. Au lieu d’utiliser le manuel habituel, la faculté de mathématiques a adopté les notes de cours des Forrest, disponibles gratuitement pour plus de 1 400 élèves de première année en téléchargement PDF ou à la librairie, dont le coût se réduit à celui de l’impression, De plus, ils ont rendu plus de 70 présentations en ligne disponibles pour accompagner ces notes de cours dans un format que les étudiants peuvent visualiser sur leurs téléphones intelligents comme sur leurs portables. Toutes leurs ressources sont disponibles gratuitement pour toute personne souhaitant y avoir accès. Les Forrest recherchent actuellement une façon de se joindre à des groupes d’accès libre et s’intéressent aux processus, règlements et lois qui accompagnent ces efforts. Ils sont à la recherche d’un processus de licence libre pour leurs ressources.

La matinée s’est terminée avec les présentations palpitantes de Kathryn Blair, spécialiste en droit d’auteur au Centre de formation continue, et de James Skidmore, enseignant dans le département des Études germaniques.

Kathryn nous a donné un aperçu des licences libres, et surtout de la façon d’utiliser efficacement les licences libres si vous planifiez d’utiliser des ressources sous licence Creative Commons ou de partager vos propres ressources avec les autres. J’ai assisté à plusieurs séminaires sur les licences par le passé, mais aucun ne les a présentées de façon aussi claire et brève que Kathryn dans sa présentation. Cette présentation était très utile pour le public. Bravo!

La présentation de James était unique pour l’événement et sera probablement très utile pour d’autres publics à l’avenir. Le cours qu’il donne ne possède pas de manuel, donc il utilise l’internet libre comme source de documents pour ses étudiants. Pour démontrer cette pratique, il utilise une rubrique pour guider le travail de ses étudiants afin de s’assurer que leurs travaux sur le Net dans le contexte de son cours soient directement liés à ses objectifs d’apprentissage et attentes scolaires en ce qui concerne la recherche, l’analyse et la rédaction demandées à ses étudiants. Il était très rafraîchissant de voir comment il est possible d’utiliser efficacement le Net comme stratégie de pratique libre dans les cours de l’enseignement supérieur.

Pour résumer, la Journée de l’accès libre à l’Université de Waterloo a fourni tout un éventail d’occasions aux enseignants et étudiants pour interagir avec des collègues et des personnes ressources afin d’obtenir des réponses à leurs questions concernant les ressources et les pratiques éducatives libres. Tout le monde est reparti ses batteries rechargées après avoir passé un bon moment.

Un énorme merci aux organisateurs de l’Université de Waterloo.

Écrit par: David Porter, PDG, eCampusOntario