Le grand sprint des manuels de gestion en Ontario

A woman in a beige blazer presents at a black wall covered in brightly-coloured post-it notes, while two coworkers look on. Capture d’écran d’un manuel numérique montrant un lien vers un questionnaire interactif
03.06.2019 - 5 min. Lire

Photo de rawpixel.com de Pexels

Le coût des frais de scolarité pour les études postsecondaires en Ontario continue d’augmenter, tout comme le coût des manuels scolaires. La gestionnaire de programme à eCampusOntario, Peggy French, nous parle des conséquences que peut avoir le coût inattendu des manuels scolaires sur les moyens de subsistance des étudiantes et des étudiants. D’après son expérience avec les étudiants du Mohawk College, ces coûts peuvent parfois les forcer à choisir entre une lecture obligatoire et une dépense mensuelle essentielle, comme l’épicerie.

Screenshot showing a Youtube video with stick figures as part of a digital textbook.

Figure 1: Les fonctions de glisser-déposer sont faciles à personnaliser

Acheter un manuel scolaire ou faire l’épicerie?

« Selon la ressource que vous devez lire et le programme que vous suivez, les livres peuvent coûter jusqu’à 1 000 $ par session. Cette dépense est inattendue pour les étudiants et est un grand facteur de stress. Ces derniers doivent parfois trouver un autre emploi ou s’en passer. »

De plus, les manuels peuvent être physiquement encombrants, surtout lorsqu’il faut les transporter dans un sac à dos pendant un long trajet en transport en commun. De plus, leur nature statique les rend difficiles à mettre à jour ou à adapter. Il n’est donc pas étonnant que les apprenants et les éducateurs se tournent de plus en plus vers les ressources éducatives libres (REL) comme solution de rechange.

Survivre à la tyrannie du temps

Le succès d’un projet de REL dépend de la contribution d’un ensemble de professionnels : des universitaires aux concepteurs graphiques en passant par les spécialistes des technologies. L’équipe de projet diversifiée, composée d’éducateurs et de membres du personnel de soutien, a adopté la méthodologie Agile, couramment utilisée par les organismes technologiques qui doivent composer avec des délais serrés et des ressources limitées. Au moyen d’un « sprint » — une composante clé des projets Agile où des tâches prédéterminées sont accomplies dans un délai établi —, l’équipe s’est divisée en petits groupes et a passé deux jours à travailler sur la version originale des manuels pour suggérer des mises à jour, des révisions et les aspects pour lesquels il faudrait augmenter l’interactivité.

Créer du matériel didactique adapté aux apprenants d’aujourd’hui

Selon Matthew Hutchinson, l’un des responsables du projet de sprint et enseignant en gestion au Lambton College, l’interactivité des REL est essentielle pour que ces ressources soient adoptées à plus grande échelle.

« La prémisse de la création de ressources électroniques en ligne est de créer la norme de référence. Il faut donc répondre aux objectifs d’apprentissage les plus élevés et atteindre des résultats supérieurs, dit-il. L’idée est de pouvoir fournir aux étudiants la théorie, mais aussi l’application. Nous utilisons un manuel statique qui présente la théorie de base et les composantes théoriques, mais nous demandons aussi aux élèves d’appliquer ces connaissances de façon interactive. »

Capture d’écran d’une vidéo YouTube intégrée au manuel numérique.

Figure 2: Les vidéos peuvent être intégrées

Pour ajouter des éléments interactifs, l’équipe a utilisé H5P, un cadre de contenu à code source libre en JavaScript qui permet la création et le partage de 38 fonctions interactives différentes comme des éléments à glisser et déposer, des questionnaires et des vidéos. Les composantes numériques permettent d’ajouter facilement des ressources externes avec hyperlien, au besoin.

Le H5P est également parfaitement compatible avec Pressbooks, une plateforme de publication libre, qu’eCampusOntario offre comme service partagé à tous les collèges et universités de l’Ontario en vue de favoriser la création et l’adaptation des REL.

Capture d’écran d’un manuel numérique montrant un lien vers un questionnaire interactif.

Figure 3: Les fonctions de glisser-déposer sont faciles à personnaliser

Ce que l’équipe a appris

Finalement, le sprint a permis à l’équipe du projet de créer une adaptation numérique efficace dans un court laps de temps. Deux nouvelles ressources ont été créées pour les cours d’introduction à la gestion (en anglais seulement) : Fundamentals of Business: Canadian Edition, une adaptation canadienne en ligne de Fundamentals of Business, et Communication for Business Professionals – Canadian Edition, qui est un amalgame de deux sources distinctes (Communication in the Real World: An Introduction to Communication Studies et Understanding Media and Culture: An Introduction to Mass Communication).

La stratégie du sprint a non seulement permis à l’équipe de produire les textes numériques, mais elle a également permis aux éducateurs d’expérimenter l’adaptation du matériel de cours à l’aide d’une méthodologie qui peut facilement être reproduite dans leurs propres établissements.

« Ce qui est génial avec les sprints, c’est qu’ils font venir d’autres personnes. Ainsi, nous pourrons vraiment parler du contenu et avoir des discussions très franches sur ce que nous devons inclure et ce que nous n’avons pas besoin d’inclure », déclare David Simon, coresponsable du projet sprint et coordonnateur de l’apprentissage en ligne au Lambton College. « J’ai également appris à utiliser Pressbooks, comment y ajouter du contenu et utiliser la plateforme. Ce sont vraiment les éléments clés pour moi. »

eCampusOntario continue d’encourager la création, l’utilisation et l’adaptation des REL sur la gestion dans le cadre du projet sur les REL sur la gestion d’Open at Scale. Participez à un sprint aujourd’hui en consultant (en anglais seulement) : https://business.openatscale.ca/updates/.

Avez-vous un projet financé par eCampusOntario que vous souhaitez présenter dans l’infolettre? Communiquez avec Lana à lhall@ecampusontario.ca.