COVID-19 : eCampusOntario a regroupé des ressources pour soutenir la transition aux cours à distance. Visitez la page

emme plus âgée souriante avec des post-it.
02.10.2018 - 3 min. Lire

L’Association des bibliothécaires de recherche du Canada (ABRC) lance une discussion stratégique par les bibliothécaires des REL

Photo par Raw Pixel sur Unsplash.

Au cours des sept dernières années, des programmes de financement provinciaux et des projets individuels ont été mis sur pied partout au Canada afin de réduire le coût du matériel d’apprentissage des étudiants tout en offrant aux formateurs et formatrices un contenu accessible qu’ils peuvent adapter et développer en fonction de l’évolution de leurs pratiques pédagogiques. En 2012, BCcampus a lancé le premier projet de création de manuels libres financé par le secteur public au Canada, suivi d’initiatives en Alberta, au Manitoba et en Ontario. Des projets individuels de REL visant à appuyer un cours ou un domaine d’études précis ont également vu le jour dans des établissements d’enseignement postsecondaire partout au Canada, souvent par suite de collaborations avec des professeurs, des bibliothécaires et des centres d’enseignement et d’apprentissage. L’Association des bibliothèques de recherche du Canada surveille le développement des REL depuis plusieurs années. L’ABRC prévoit appuyer ses établissements membres dans leurs projets de REL en coordonnant l’expertise, la formation, l’infrastructure et d’autres domaines pour faire progresser le mouvement des REL au Canada.

Pour donner un élan à ces initiatives futures, l’ABRC a invité dix chefs de file émergents et établis des REL dans les bibliothèques à une réunion de travail d’une journée afin de cerner les besoins à l’échelle nationale, d’aider à définir un rôle possible pour l’ABRC ainsi que des collaborations possibles avec les organisations existantes à la barre de la promotion et de la production de l’éducation ouverte.

La réunion a été organisée le 22 août 2018 par les bibliothèques universitaires de York et dirigée par la doyenne des bibliothèques de York, Joy Kirchner, qui siège également au Comité de l’avancement de la recherche de l’ABRC.

Lillian Rigling, coordonnatrice du programme d’eCampusOntario, a participé à l’activité. « C’était remarquable de voir des bibliothécaires canadiens se réunir pour discuter de leur engagement et de leur passion pour le renforcement des capacités en matière d’éducation ouverte. eCampusOntario est heureux de continuer à appuyer l’intérêt et la participation des bibliothécaires aux initiatives d’éducation ouverte. »

L’ABRC est convaincue qu’avec la contribution continue de ce groupe, ainsi que du reste de la communauté des REL dans les bibliothèques en plein essor au Canada, nous serons bientôt en mesure d’annoncer une série d’activités qui complètent les possibilités existantes pour les bibliothèques universitaires et de recherche canadiennes dans le domaine de l’éducation ouverte.